Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

Les Britanniques se ruent vers les résidences secondaires de la Côte d'Azur


Publié le 01 Juillet 2015 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Après l'afflux de nouveaux riches des pays émergeants, voici que les Britanniques reviennent acheter de l'immobilier en France. D'après une étude de BNP Paribas international Buyers, ils représentaient 33 % des transactions effectuées par des étrangers en 2014. Depuis le début de l'année, ils sont 75 % et le marché explose.

Les acheteurs britanniques sont de retour

De janvier à mai, les ventes de biens immobiliers à des étrangers ont augmenté de 53 %, par rapport aux 5 premiers mois de 2014. Sur ce volume, les Britanniques représentent 75 % des acheteurs, se concentrant surtout sur la résidence secondaire, particulièrement sur la Côte d'Azur. Le montant moyen des biens achetés se situe à 710 000 € à Paris, et 589 000 € en province.
 
Il faut rappeler qu'ils bénéficient d'un taux de change avantageux, grâce à la baisse de l'euro par rapport à la livre sterling intervenue à la fin du mois de décembre. La différence équivaut à un pouvoir d'achat immobilier en hausse de 11 %, et la situation économique du Royaume-Uni s'éclaircit, avec une hausse de 1,3 % du PIB en 2014.
 

L'acheteur immobilier étranger dépense 312 000 €

D'après l'étude de BNP Paribas International Buyers, les étrangers achètent en moyenne des biens immobiliers à 312 000 €. Mais bien entendu de grandes disparités existe avec Paris et la province. Dans la capitale ils dépensent 582 000 €, contre 287 000 € dans le reste de l'Hexagone.

Ils achètent rarement seuls, car ils ne connaissent pas l'environnement légal, ni le modus operandi du marché immobilier français. Ils ont donc besoin de conseils, en particulier car ils ne sont pas sur place pour effectuer les recherches par eux-mêmes. Ils sont avant tout intéressé par des biens présentant un certain cachet, et absents de tout besoin de rénovation. Ils ne sont pas concernés par l'ISF, et savent que la pierre française présente un facteur de stabilité, voir même de plus-value.



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Angers (49)


Trio verde



à partir de
299 000 €

Appartement
Dinard (35)


Saint eno bay



à partir de
250 000 €

Appartement
Angers (49)


Green parc



à partir de
335 000 €

Appartement
Ploemeur (56)


Le first



à partir de
255 000 €






Belliloises
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Manach conseilTV OUEST



Bordeaux (33)
Bordeaux proche cité administrative

Issy-les-Moulineaux (92)
Sonatina

Nantes (44)
Quartier perverie / loquidy

Joue les tours (37)
Pont de cher

Chanteloup-les-Vignes (78)
Pavillons cosy
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier