Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

Bilan 2014 par Philippe Plaza, PDG d'Eiffage Immobilier


Publié le 06 Janvier 2015 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
"Nous réduisons les prix autant que possible, pour répondre à la clientèle la plus large possible"

Interview : Ouest Immobilier Neuf a rencontré Philippe Plaza, PDG d'Eiffage Immobilier. Il fait le point sur les résultats et la stratégie d'Eiffage Immobilier, et sur les opérations développées dans le Grand Ouest. Il nous livre aussi son point de vue sur les grandes tendances du marché immobilier, en 2014 et pour l'année à venir.

Quels types de logements neufs propose Eiffage Immobilier ?

Notre offre comprend des produits immobiliers moyen et haut de gamme, essentiellement en cœur de ville. Nos programmes sont bien desservis par les transports en commun et se situent à proximité des commerces, écoles et équipements publics.
Globalement, nous cherchons à réduire les prix autant que possible, pour répondre aux besoins de la clientèle la plus large possible. Nos appartements sont accessibles à partir de 2 500 €/m², et sont vendus jusqu’à 10 000 €/m² dans Paris intramuros.

Quelles sont les principales opérations d’Eiffage Immobilier en cours dans l’Ouest de la France ?

Nous développons de nombreux programmes dans cette région. Par exemple, aux portes de Nantes, à Rezé, Espace Confluent propose à la vente différents types de biens, face aux Nouvelles Cliniques nantaises : logements sociaux, appartements pour les séniors et les étudiants, etc.
À Bordeaux, ville très active, nous construisons des logements dans le quartier des Bassins-à-Flot (opérations Urban Dock et Émergence).
Sur Paris, dans le 13e arrondissement, notre programme Paris Open comprend au total 200 logements. Il en reste encore une cinquantaine à vendre, à 8 500 €/m². Nous débutons aussi une autre opération à la Porte d’Orléans. Le centre de bus installé à cet endroit sera dorénavant exclusivement en sous-sol, et nous allons construire des logements en accession et sociaux en surface.

Quel est le bilan de l’année écoulée pour Eiffage Immobilier ?

En 2014, le marché s’est globalement dégradé, dans un contexte où les ménages manquent de confiance en l’avenir. Le volume des réservations de biens en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement) a diminué de 15 à 20 %.
Malgré cette conjoncture morose, Eiffage Immobilier a tiré son épingle du jeu. Nous avons produit un peu plus de 3 000 logements, et ce chiffre devrait augmenter légèrement en 2015. Par rapport à 2013, nous avons aussi enregistré davantage de réservations en régions (+15 %) et un peu moins à Paris (-15 %). Ce rééquilibrage s’explique notamment par la tenue des élections municipales, qui ont eu à Paris un impact plus important sur l’attribution des permis de construire.

Comment envisagez-vous l’année 2015 ?

Je pense que le marché sera stable, sans détérioration ni amélioration significative. En l’absence d’inflation, les taux de crédit devraient rester bas. Les prix ne devraient pas évoluer non plus, parce qu’il n’y a pas de biens en suroffre par rapport à la demande. Les promoteurs ont de manière générale peu de stock.
L’année permettra aussi de démarrer de nouveaux programmes, car les équipes récemment élues vont recommencer à délivrer des permis de construire. Ces produits seront commercialisés dès 2016, ce qui pourrait rendre le marché plus dynamique à partir de l’an prochain.

Selon vous, quelles pourraient être les autres mesures efficaces pour redynamiser le marché immobilier ?

Il faudrait réduire les prix pour qu’ils correspondent mieux au pouvoir d’achat réel des ménages, qui n’augmente pas. Toutefois, pour les promoteurs, cette baisse est relativement difficile à mettre en place, en raison du prix du foncier et de sa rareté, des normes en vigueur qui induisent des démarches longues, et des taxes élevées dont nous devons nous acquitter.
Par ailleurs, on observe déjà quelques effets positifs de la loi Pinel, malgré les limites de ce dispositif (notamment le plafonnement de la niche fiscale à 10 000 €, qui freine certains investisseurs). En région parisienne, cette mesure n’est pas forcément avantageuse, parce qu’elle implique un plafonnement des loyers dans un contexte de prix élevés. Mais dans les grandes agglomérations régionales, comme Nantes ou Bordeaux, le dispositif Pinel permet de réaliser des investissements intéressants.

Crédit photo : © J-M Lubrano



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Tours (37)


Les jardins de musset



à partir de
119 000 €

Appartement
La ville aux dames (37)


Le domaine des caillons



à partir de
115 000 €

Appartement
St cyr sur loire (37)


L'orangerie



Prix
NOUS CONSULTER

Appartement
Tours (37)


Factory



à partir de
139 000 €






Archipel, nouvelle résidence à Theix-NoyaloLe 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci Immobilier
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Le 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci ImmobilierArchipel, nouvelle résidence à Theix-Noyalo



Colombes (92)
Affinity

Sarcelles (95)
Le liberty

Sarcelles (95)
Montfleury

Alfortville (94)
Alfortiville

Rungis (94)
Expansion
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier