Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

En Île-de-France, les primo accédants ont du mal


Publié le 08 Octobre 2015 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Si les banques se tournent de plus en plus vers les primo accédants, il arrive que ces derniers se heurtent aux prix des programmes neufs en région parisienne. Nexity constate ainsi qu'ils sont moins nombreux à acheter en Île-de-France, alors que leur nombre augmente considérablement en province. Le promoteur estime qu'une révision de la quotité du PTZ+ pourrait les aider à devenir des propriétaires franciliens.

Primo accédants : Île-de-France Vs province

Pour atteindre l'objectif de 70 000 logements supplémentaires par an dans le Grand Paris, le PDG de Nexity, M. Jean-Philippe Ruggieri, estime qu'il faudra faire davantage pour la solvabilité des emprunteurs. Car si le promoteur constate une hausse de 26 % des ventes aux primo accédants en province, en région parisienne ils sont 27 % de moins que l'année dernière. Avec la baisse des taux de plus en plus de revenus moyens souhaitent acquérir une résidence principale neuve, mais au prix d'un budget moins important.
 
À l'échelle nationale le primo accédant client de Nexity gagne 37 501 €, et souhaite devenir propriétaire d'un logement neuf avec 220 974 €. Il dispose pour cela d'un apport personnel de 39 501 €, ce qui lui procure effectivement une véritable capacité d'achat en province. Car s'il peut acheter un appartement neuf à Bordeaux pour une moyenne de 3554 €/m², en Île-de-France il devra compter sur 4722 €/m².

​Améliorer le PTZ+ pour faire revenir les primo accédants

Le prêt à taux zéro est un allié de poids pour les promoteurs, qui voient ainsi leurs clients obtenir ce que les banques peuvent quelquefois considérer comme un apport personnel. Car seuls 39 % des primo accédants disposent d'un capital de départ correspondant à plus de 10 % du prix du bien immobilier. Si les banques sont compréhensives et demandent moins d'apport, le budget des prétendants reste limité.
 
Le PTZ+ peut financer jusqu'à 26 % du prix d'un logement neuf en zone A, c'est-à-dire dans des zones tendues comme presque toute la région parisienne. Selon le PDG de Nexity, la révision du dispositif a surtout avantagé la province, mais correspond à une perte de 15 000 € d'emprunt à taux zéro en Île-de-France. 



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Lorient (56)


Upside



à partir de
88 000 €

Appartement
Vannes (56)


Evidence



à partir de
156 200 €

Appartement
St cyr sur loire (37)


Millésime



à partir de
205 000 €

Appartement
Brest (29)


Le hameau du bourg



à partir de
124 900 €






Archipel, nouvelle résidence à Theix-NoyaloLe 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci Immobilier
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Le 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci ImmobilierArchipel, nouvelle résidence à Theix-Noyalo



Bezons (95)
Symphonie

Corbeil-Essonnes (91)
Arpège

Caen (14)
New hastings

Montesson (78)
Prochainement

Clamart (92)
Prochainement
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier