Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

Habiter en Bretagne au paradis des impôts locaux


Publié le 05 Mai 2015 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Baisse des dotations de l'État oblige, la taxe d'habitation et la taxe foncière devraient augmenter dans les principales villes de France. Les toulousains se voient surtaxer de 15 %, les lillois de 10,5 %, les bordelais et les Lyonnais se contenteront donc certainement de leur hausse de 5 %. Tous regarderont avec envie du côté de la Bretagne, où les impôts locaux n'ont pas augmenté dans 42 des 50 principales villes, c'est ce que révèle letelegramme.fr.

Languidic et Carhaix-Plouguer, parmi les impôts locaux les moins chers de Bretagne

Selon le classement établi par letelegramme.fr, les habitants les moins taxés des plus grandes villes de Bretagne sont les 7 409 Languidicien. Dans cette commune de l'arrondissement de Lorient, l'équipe municipale a voté une taxe d'habitation à 12,50 %, avec tout de même une augmentation de 36 points de base par rapport à 2014.

Du côté de la taxe foncière, la palme revient à Carhaix-Plouguer dans le Finistère, où les propriétaires ne devront s'acquitter que de 16,08 %, chiffre inchangé depuis l'année dernière. Globalement les habitants et propriétaires occupants de la Bretagne n'ont d'ailleurs pas à se plaindre. Les municipalités ont fait contre mauvaise fortune bon cœur face aux baisses des dotations de l'État et à la réforme des rythmes scolaires.

En jouant de la calculette, en coupant par-ci tout en essayant de conserver les investissements par-là, seules 8 des 50 plus grandes communes ont augmenté leurs impôts locaux.

Douarnenez et Concarneau : les mauvais élèves

Les taux des impôts locaux augmenteront de 10 % à Douarnenez, et de 5 % à Concarneau. Mais il s'agit d'exceptions, car les autres appliqueront des hausses beaucoup plus modérées, comme à Landerneau où la municipalité n'a augmenté la facture que de 1 %.

À Brest il a même été décidé de descendre le taux d'imposition, mais dans un souci de compenser l'imposition de la nouvelle métropole. Les propriétaires de logements neufs à Brest devront donc s'acquitter de 24,27 % de taxe foncière, et de 20,57 % de taxe d'habitation s'ils occupent les lieux.

Ainsi donc 42 des 50 plus grandes villes de Bretagne n'augmenteront ni la taxe foncière sur les propriétés bâties, ni la taxe d'habitation. Les habitants de Trégueux (Côtes-d'Armor) ne s'en plaindront pas, eux qui sont taxés à 24,88 %, plus 25,29 % lorsqu'ils sont propriétaires. Une augmentation aurait également été difficile à faire avaler aux habitants de Saint-Brieuc, aujourd'hui parmi les plus lourdement imposés de Bretagne, avec 27,9 % pour les propriétaires et 25,13 % pour les habitants.



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Lorient (56)


Upside



à partir de
88 000 €

Appartement
Vannes (56)


Evidence



à partir de
156 200 €

Appartement
St cyr sur loire (37)


Millésime



à partir de
205 000 €

Appartement
Brest (29)


Le hameau du bourg



à partir de
124 900 €






Archipel, nouvelle résidence à Theix-NoyaloLe 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci Immobilier
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Le 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci ImmobilierArchipel, nouvelle résidence à Theix-Noyalo



Bezons (95)
Symphonie

Corbeil-Essonnes (91)
Arpège

Caen (14)
New hastings

Montesson (78)
Prochainement

Clamart (92)
Prochainement
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier