Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

Appartement à Paris : rénover d'accord, mais pour embellir


Publié le 17 Février 2015 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Une étude de l'Adil 75 montre que les copropriétaires parisiens sont peu motivés par des travaux de rénovation énergétique. Ils s'intéressent tout d'abord au ravalement de façade et aux réfections de cage d'escalier, afin d'entretenir l'aspect esthétique de l'immeuble. Leur objectif est de conserver un prix de vente élevé, et ils n'hésitent pas à utiliser leurs fonds propres pour le réaliser.

Les copropriétés parisiennes sont soucieuses de l'apparence de leur immeuble

Selon l'enquête de l'Adil, 60 % des copropriétés votent des travaux de ravalement de façade, de réfection de toiture et de cage d'escalier. Leur principal souci semble être la plus-value potentielle apportée par l'esthétique de l'immeuble, plus importante pour un acheteur que la performance énergétique.

Ainsi les travaux de remplacement de chaudière, réfection de la loge du concierge, pose de compteur d'eau divisionnaire ou même mise aux normes électriques apparaissent comme secondaires pour les copropriétaires parisiens.

Les rénovations thermiques ? Qu'est-ce que c'est ?

Les analystes de l'Adil 75 ont eu une surprise en compilant les données des personnes sondées. Il ressort effectivement que 90 % des travaux effectués au sein des copropriétés de la capitale ne comprenaient pas d'objectifs de performance énergétique. Il semblerait que le coût des travaux démotive les intéressés, encore une fois plus tentés par l'embellissement que l'économie d'énergie. Avis aux accédant à la propriété souhaitant acheter à Paris, s'ils recherchent le confort thermique ils ont plutôt intérêt à se tourner vers un programme immobilier neuf.

Toutefois il reste 54 % de copropriétaires interrogés, ayant exprimé leur souhait d'installer des fenêtres à double vitrage. Leurs préoccupations ne sont pas d'ordre financier, ils pensent surtout à leur confort thermique. 

Financement en fonds propres et méfiance sont de mise

Les copropriétaires ne sont que 27 % à avoir recours au financement extérieur pour effectuer les travaux. 73 % d'entre eux utilisent une épargne, souvent confrontés à un manque d'aide financière qui pourrait pourtant être l'élément déclencheur.

C'est ainsi que l'Adil cite cette copropriété de 34 lots, ayant refusé de voter un ravalement de façade pour 300 000 €. Cet autre immeuble comprenant 20 appartements a suspendu le projet d'une réfection de toiture à 250 000 €.



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :




Paris 13eme arrondissement (75)


Cubik



Prix
NOUS CONSULTER


Paris 20eme arrondissement (75)


190 charonne



Prix
NOUS CONSULTER


Paris 20eme arrondissement (75)


Les hauts d'oberkampf



Prix
NOUS CONSULTER


Paris 17eme arrondissement (75)


17ème ciel



Prix
NOUS CONSULTER






Archipel, nouvelle résidence à Theix-NoyaloLe 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci Immobilier
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Le 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci ImmobilierArchipel, nouvelle résidence à Theix-Noyalo



Le blanc mesnil (93)
Abbé niort

Verneuil-sur-Seine (78)
L'alchimie

Saran (45)
Residences des fontainiers 2

Ballancourt sur essonne (91)
Ballancourt-sur-essonne

Pontoise (95)
Les carres lys
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier