Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

En Basse-Normandie, les prix dans le neuf ont baissé de 10 à 20 %


Publié le 05 Décembre 2014 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Quelle est la conjoncture en Basse-Normandie pour l’immobilier neuf ? Ouest Immobilier Neuf a rencontré Maître Guillaume Coquelin, président de la Chambre des notaires de la région. Il nous éclaire sur les opportunités à saisir et les perspectives d’avenir sur ce territoire.

Ouest Immobilier Neuf : Quelles sont les grandes tendances du marché et les opportunités dans votre région ?

Maître G. Coquelin : En 2014, les prix dans le neuf ont baissé de 10 à 20 %, selon les secteurs. Le mètre carré dans le neuf se vend entre 3 000 et 3 500 €, et ce tarif ne va pas diminuer davantage, les coûts de construction étant incompressibles pour les promoteurs. Même sur la côte fleurie, les prix ont diminué pour se stabiliser à 4 000-4 500 € le mètre carré.

En périphérie de Caen, les jeunes ménages peuvent même trouver des logements neufs abordables à partir de 2 500-2 800 € le mètre carré. Ces appartements se trouvent dans des immeubles simples mais de bonne qualité, étant donné les normes en vigueur (notamment sur le plan de l’isolation et de la performance énergétique). À Caen, selon leurs revenus, les primo-accédants peuvent aussi prétendre à des aides de la Ville ou de l’agglomération.

Enfin, dans la Manche, le mètre carré dans le neuf se négocie aujourd’hui dès 2 000-2 100 €.

J’ajoute que toutes ces baisses de prix concernent aussi bien les surfaces importantes que les petites surfaces, qui peuvent particulièrement intéresser les investisseurs.

Ouest Immobilier Neuf : Comment envisagez-vous l’année qui vient ?

Maître G. Coquelin : Je pense que l’on sort peu à peu du « creux de la vague » ! Après une baisse en 2014, les ventes vont certainement se stabiliser, et les taux de crédit ne devraient pas remonter beaucoup…

Ouest Immobilier Neuf : Selon vous, l’arrivée à long terme des TGV régionaux peut-elle avoir un impact décisif sur l’immobilier en Basse-Normandie ?

Maître G. Coquelin : Aujourd’hui, on raisonne encore sur des hypothèses : les tracés des lignes ne sont pas fixés définitivement et, depuis Paris, venir en train sur les côtes de la Manche prend autant de temps que de venir en voiture… Mais si les nouvelles lignes ferroviaires permettent de réduire significativement le temps de trajet, il est évident que cela aura un impact énorme sur l’immobilier dans la région. Avec un trajet de 1h30, par exemple, la Basse-Normandie deviendrait attractive pour ceux qui souhaitent acquérir un logement principal abordable, tout en continuant à travailler sur Paris. Pour le moment, les côtes normandes attirent plutôt les Parisiens recherchant une résidence secondaire.



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Rennes (35)


Ilet saint cyr



à partir de
185 000 €

Appartement
Carquefou (44)


Lumea



à partir de
239 900 €

Appartement
La roche sur yon (85)


Le clos du haras



à partir de
129 900 €

Appartement
Angers (49)


Iconik



à partir de
174 900 €






Belliloises
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Manach conseilTV OUEST



La roche sur yon (85)
Rue du maréchal joffre

Le Rheu (35)
Les landes d'apigne

Montesson (78)
Montesson à proximité immédiate du centre

Sartrouville (78)
Sartrouville proche des écoles

L hermitage (35)
L'hermitage proche complexe sportif
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier