Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

Résidences secondaires : une surtaxe d’habitation dès 2015 dans certaines zones


Publié le 21 Novembre 2014 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Le 4 novembre dernier, le ministre des Finances a confirmé l’augmentation de 20 % de la taxe d’habitation, pour les propriétaires de certaines résidences secondaires qui ne louent pas leur bien. Elle sera applicable dès l’année prochaine dans certaines « zones tendues » définies par la loi ALUR, où l’offre de logements est inférieure à la demande. Le Gouvernement estime en effet qu’une taxation plus importante devrait inciter les propriétaires à louer leur appartement ou leur maison, vacants une partie de l’année.
 
Introduite dans le projet de loi de finances rectificative pour 2014, cette surtaxe pourrait rapporter 150 millions d’euros supplémentaires aux communes qui la mettront en vigueur. Pour les collectivités locales, elle viendrait ainsi compenser les baisses de dotation de l’État.
 
Quels sont exactement les zones et les biens concernés par l’augmentation ?
 
Cette mesure est applicable dans les 28 agglomérations de plus de 50 000 habitants déjà soumises à la taxe sur les logements vacants. Elles se situent en Île-de-France, sur les côtes atlantique et méditerranéenne, dans les Alpes et le Sud-Ouest. Concrètement, les 1 151 communes concernées auront le choix d’appliquer ou non la surtaxe. Dans les communes qui optent pour ce nouvel impôt, le supplément devra être acquitté par tous les propriétaires français ou étrangers de résidences secondaires. Certaines catégories de biens seront toutefois exonérées de la nouvelle taxation (résidences secondaires à usage professionnel, ou détenues par des personnes à revenus modestes vivant en maison de retraite).
 
Une taxe pour répondre à la situation parisienne ?
 
À Paris, on compte quelque 174 000 résidences secondaires. Ce type de biens représentait 13 % du parc immobilier en 2009, et sa part est passée à 16 % en 2014. Elle va même jusqu’à 40 % dans les 6e, 7e et 8e arrondissements. Dans ce contexte, la Ville de Paris demande de longue date à l’État des mesures correctrices. Cependant, la nouvelle mesure adoptée engendrerait une hausse moyenne annuelle de 90 euros de la taxe d’habitation, et il n’est pas certain que ce montant incite les propriétaires à louer leur résidence secondaire parisienne.



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Villeneuve-le-Roi (94)


Parc en seine



à partir de
252 500 €

Appartement
Tours (37)


Les jardins de musset



à partir de
119 000 €

Appartement
La ville aux dames (37)


Le domaine des caillons



à partir de
144 000 €

Appartement
St cyr sur loire (37)


L'orangerie



Prix
NOUS CONSULTER






Archipel, nouvelle résidence à Theix-NoyaloLe 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci Immobilier
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Le 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci ImmobilierArchipel, nouvelle résidence à Theix-Noyalo



Cadaujac (33)
6eme sens

Verneuil-sur-Seine (78)
Le domaine de la faisanderie

Mont st aignan (76)
La marelle

Carnac (56)
Carnac centre

Bordeaux (33)
350 thiers
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier