Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et de vous offrir le meilleur service.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies.   En savoir plus    FERMER

Un arbre extraordinaire dans un jardin extraordinaire


Publié le 08 Mars 2017 par Ouest Immobilier Neuf


Ouest immobilier neuf
Alors que le Bas-Chantenay est connu pour être une ancienne friche industrielle, désormais, grâce à l’implantation d’un immense arbre de 35 mètres de haut, il sera associé à un “jardin extraordinaire”. Cette nouvelle création des Machines de l’Île appelée L'Arbre aux Hérons offrira une vue inédite sur la Loire.

Un nouveau projet en prévision

C’est le jeudi 7 juillet 2016 que Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole, dévoile le lieu d’implantation de ce projet nantais. Les créateurs des Machines de l’Île sont à l’origine de ce projet fabuleux et totalement démesuré qui, à la base devait prendre forme sur l’île de Nantes. En effet, c’est finalement l’ancienne carrière Miséry, qui accueillera L’Arbre aux Hérons, sur son site de 3,5 hectares se trouvant dans le quartier du Bas-Chantenay, quartier “emblématique de l’histoire industrielle nantaise”.
François Delarozière et Pierre Oréfice. Ce sont les deux créateurs à l’origine, il y a 10 ans, des Machines de l’île, fierté nantaise, et qui aujourd’hui proposent ce nouveau projet. Cependant, ce n’est pas le seul que Nantes doit accueillir dans les années à venir. En effet, “l’île de Nantes” et “Pirmil les Isles” doivent dynamiser davantage la métropole nantaise, avec notamment 1 500 nouveaux logements et 70 000 m² d’espaces économiques supplémentaires, et cela d’ici 20 ans.
 

Un quartier avec du potentiel pour des créations prometteuses 

Le Bas-Chantenay va connaître du renouveau grâce à l’arrivée de L’Arbre aux Hérons dans la carrière Miséry. En effet, un lieu qui offre un des plus beaux points de vue de la ville, des hautes falaises ainsi qu’une végétation qui a investi les anciennes brasseries de la Meuse de 1985, est idéal pour l’enracinement de ce beau projet de 35 mètres de hauteur et 50 mètres d’envergure. De plus, cet espace sera en mesure d’accueillir cet arbre capable de supporter 450 personnes sur ses 22 branches.
L’Arbre aux Hérons c’est 5 ans de construction, deux ans d’études, un financement de 35 millions d’euros assuré par la Métropole nantaise et des partenaires privés. Cependant, un tel projet nécessite des limites, ainsi Johanna Rolland a défini un cadre concernant le financement: un tiers fournis par la Métropole, un autre par des fonds privés, et le tiers restant venant d’autres partenaires publics. Le Crédit Mutuel a notamment fait don de sa participation concernant une part des 50 % du coût des études de conception estimé à 4 millions d’euros. De plus, afin de lancer le projet, une quinzaine d’entreprises parrainent des branches de l’arbre s’élevant chacune à 50 000 euros.
 

Un écrin de verdure aussi grand que 5 terrains de football

L’Arbre aux Hérons qui pèse l’équivalent d’un cargo est une structure métallique d’environ 2 000 tonnes d’acier qui sera surplombée de passerelles et de belvédères. C’est sur quasiment un kilomètre de parcours que les visiteurs pourront découvrir d’étonnants jardins suspendus ainsi que des insectes mécaniques. Clou du spectacle, vous pourrez vous balader  à dos de hérons géants dans le ciel de Nantes ! Ainsi un panorama imprenable sur la ville, la Loire, l’île de Nantes et le Bas-Chantenay sera à votre portée.
Aussi, “un jardin extraordinaire” trouvera sa place, tout autour de l’arbre. "Le climat particulier de la carrière, protégée des vents d'Ouest et réchauffée par ses hautes falaises, permet d'y faire pousser des végétaux exceptionnels", explique le directeur du Jardin des plantes de Nantes, Romaric Perrocheau. Ce jardin n’est pas extraordinaire pour rien, on peut y trouver une cascade, un laurier géant et même une grotte tout droit sortie d’un roman fantastique, cela donnerait presque l’impression d’être dans une forêt tropicale.
C’est du jardin hors du commun aussi grand que 5 terrains de football, que 3 parcours sur le Bas-Chantenay débuteront. Marc Warney, architecte-urbaniste du cabinet Reichen responsable du projet urbain explique que "le parcours du coteau va connecter les parcs du quartier à partir du square Schwob. Le parcours de la plaine va réinventer la rue des Usines. Le parcours de la Loire, enfin, se développera au rythme des cales, de la carrière Miséry jusqu'à Roche Maurice pour multiplier les accès et les vues sur le fleuve."
 
Avec des retombées pour l’économie locale et l’emploi qui sont estimées à 35 millions d’euros, ce projet promet une métropole nantaise toujours plus évoluée, et surtout plus attractive avec une visibilité mondiale en perspective…
 
L'Arbrre aux Hérons

Source : Nantes - Crédit photos : Ouest-France, Ville de Nantes



Vous aimerez aussi :

Ouest Immobilier Neuf a sélectionné pour vous :



Appartement
Vertou (44)


Vertou quartier beautour proche busway



à partir de
237 000 €

Maison
Treillières (44)


Treillières centre ville proche toutes commodités



à partir de
263 000 €

Appartement
Nantes (44)


Nantes quartier résidentiel des hauts-pavés



à partir de
199 000 €

Appartement
Les Sorinières (44)


Les sorinières centre-ville



à partir de
369 900 €






Archipel, nouvelle résidence à Theix-NoyaloLe 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci Immobilier
JE RECHERCHE :

  Appartement

  Maison


OÙ ?


Le 84, l'élégance urbaine au cœur d'un quartier privilégié à NantesDécouvrez le Domaine Sainte Marguerite à Pornichet par Vinci ImmobilierArchipel, nouvelle résidence à Theix-Noyalo



Caen (14)
Signature

Melun (77)
Melun proche parc debreuil

Savigny-sur-Orge (91)
Savigny-sur-orge quartier résidentiel proche écoles

Le blanc mesnil (93)
Blanc-mesnil proche centre-ville

Fontainebleau (77)
Fontainebleau à 1 minute du collège
> Voir + de nouveaux programmes
Dernières vidéosTV Ouest Immobilier